Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Témoignage d'un pèlerin ayant fait le Hajj :

Un pèlerin décrivant son expérience.

Omra, que l’on traduit par petit pèlerinage évoque la notion de visite. Hajj, qui est le grand pèlerinage, signifie voyager vers un but, un centre. Or cette visite a pour destination la Mecque, ville sainte abritant la Kaaba, la Maison de Dieu. Rappelons-nous le Verset 96 de la Sourate 3 : « En vérité, le premier Temple qui ait été fondé pour les hommes est bien celui de Bakka : il est béni et direction pour l’univers ». Bien sûr, ceci est symbolique puisque la véritable centralité est Dieu lui-même. Et on ne peut pas circonscrire Dieu géographiquement. Je me rappelle une Sainte Tradition qui dit : « Ni Mon ciel ni Ma terre ne Me contiennent, mais le cœur de mon serviteur fidèle me contient. »
La Tradition Islamique rapporte que le temple sacré situé à la Mecque fut édifié par Abraham et son fils Ismaël sur les fondations même de la demeure d’Adam le premier homme, qui fut également prophète. Ceci met en valeur la filiation directe de cette Tradition avec la Tradition Primordiale. En somme, une sorte de continuum spirituel depuis Adam, en passant par les prophètes « bibliques » et l’ultime prophète, Mohamed.

Et très justement, tout concourt à faire retour vers l’authenticité en se dirigeant vers la maison antique, lieu de toutes les convergences. Je ressens un appel du plus profond de mon être, je me sens convoqué par Dieu et invité par Son prophète. Convoquer par Dieu ? Mon Dieu, je dois être présentable, m’habiller pour l’occasion. Face à la splendeur divine, à Sa grandeur et à Sa majesté, le seul vêtement digne est le dépouillement, une simple pièce d’étoffe à l’image des langes ceignant le bébé ou du linceul enveloppant le mort. Il faut se départir de tous les artifices, retourner dans un état de pureté, d’authenticité. Je dois neutraliser mon ego, abandonner ma superbe, mettre de côté ma fierté. J’entre en état de sacralisation ou Ihram et entonne la Talbiya : « Me voici Seigneur, Me voici… »

Avc Bakka Tours, votre voyage vous emmène à la rencontre de vous-même, pour une expérience spirituelle unique. La vue de ces milliers de pèlerins est bouleversante, habillés du même uniforme. On ne reconnaît ni le pauvre, ni le riche, ni le faible, ni le puissant. Seul, la puissance Lui appartient. L’universalité est de mise, soulignée par l’altérité, si diverse et si multiple, chacun venant d’horizons différents.

Le hajj est le grand pèlerinage. Il permet de partir à la rencontre de la Kaaba, la Maison de Dieu.

En quoi consiste le Hajj ?

Le Hajj, dans sa définition pratique, est abandon libre et volontaire à la volonté divine en accomplissant les prescriptions rituelles avec les autres pèlerins. Le rite commence par le Tawaf.

Tawaf signifie circumambulation. Je commence donc le tawaf et un sentiment d’harmonie avec le reste de la création m’habite. En effet, tournant autour de la Kaaba, la Maison de Dieu, dans le sens contraire des aiguilles d’une montre, je me remémore les lois cosmiques qui veulent que le plus petit tourne autour du plus grand, dans ce même sens. La lune ne tourne t’elle pas autour de la terre ? Qui elle-même tourne autour du soleil ? Et ainsi de suite… Ce qui est également le cas à l’échelle microscopique : l’électron autour du noyau. Dieu est le plus grand !!! Je suis en phase avec le cosmos, en communion avec la création et enfin, en paix avec moi-même car je retrouve l’harmonie en me réappropriant ma vocation première, d’homme louant le Très-Haut. La conscience de cette continuité entre les différents niveaux de réalité me bouleverse. Mon être est subjugué, je goûte intensément à un nouvel état d’âme, inconnu jusqu’alors, insoupçonné même.

 

Tawaf et circumambulation : embrasser la pierre noire

La Pierre Noire

Je m’avance vers la Pierre Noire. L’embrasser, c’est commémorer le geste affectueux du Prophète (lui qui a détruit idoles et statuts adorées alors par les polythéistes Mecquois) comme on embrasserait la photo d’un être aimé. Par ce geste, je manifeste une double filiation, céleste d’abord puis celle nous liant à la Tradition Primordiale. En effet, la pierre, d’abord blanche (les péchés des hommes lui ont donnée sa couleur noire actuelle) fut remise par Gabriel à Adam, au paradis, puis elle accompagna celui-ci dans sa chute sur Terre. Plus tard, Abraham, l’a plaça dans un des coins de la Kaaba. Et le Prophète lui-même, l’enchâssa de nouveau dans un de ses angles. L’embrasser, c’est accepter ce qu’elle symbolise : le dépôt sacré qui a été confié à Adam et à tous les hommes. Rappelons-nous le Verset 72 de la Sourate 33 : « Nous avions proposé aux cieux, à la terre et aux montagnes la responsabilité (de porter les charges de faire le bien et d'éviter le mal). Ils ont refusé de la porter et en ont eu peur, alors que l'homme s'en est chargé; car il est très injuste [envers lui-même] et très ignorant ».

 

 

conditions pour pouvoir faire le pèlerinage

Voyage à la Mecque (Mekka) en Arabie Saoudite
L'islam comprend 5 piliers : La Chaada, la prière, l'aumône, le jeûne et le pèlerinage (Omra ou Hajj)
Aller en Arabie Saoudite pour faire le pelerinage
Parmi les pèlerinage musulmans, la umrah est le petit
A qui s'adressser pour faire le Hajj ?
Omra 2013 - Omra 2014 - Omra 2015 - Forfait tout compris

Aller en pellerinage à la Mecque